Taoufik Tahar : Gazprom Derrière ENI ?

Des financements ont été apportés par l’actionnaire individuel Julien Cohen. Le capital initial se montait à 18,9 millions d’euros. ’autorisation officielle de fournir du gaz à la clientèle professionnelle, le 2 mai 2005. eni peut donc être considéré comme l’un des pionniers de l’ouverture des marchés de l’énergie en France. 50000 nouveaux clients particuliers en 2009, un chiffre volontairement en retrait par rapport à l’année précédente : eni ne souhaite acquérir que des clients ayant une forte consommation et une bonne solvabilité. En 2009, eni a vendu 11,1 TWh de gaz naturel, contre 7,6 TWh en 2008. La part de marché d’eni s’est élevée à 5% sur le segment professionnel.

Pour 2010, eni ambitionne de vendre 16 TWh de gaz, en progression de plus de 40% par rapport à 2009. L’augmentation des ventes interviendra aussi bien sur le segment des clients professionnels que sur celui des clients particuliers. Fin 2016, eni compte 600 000 clients sur le territoire français. 2009 un chiffre d’affaires de 340 millions d’euros, en progression de 30% par rapport aux 12 mois précédents. Cette augmentation s’explique par une hausse des volumes vendus par eni, alors que les prix ont été orientés à la baisse. La marge brute atteint 8% des volumes vendus, à 28 millions d’euros.

Le résultat d’exploitation d’eni est donc positif (8 millions d’euros), tout comme son résultat net (4,5 millions d’euros). Pour 2010, eni anticipe un chiffre d’affaires de 460 millions d’euros, en hausse de 35% par rapport à 2009. eni s’attend également à des ratios de marge satisfaisants. L’alliance d’ENI à Altergaz de 2007 ne correspond pas seulement à une entrée d’ENI au capital d’Altergaz, mais également à une alliance stratégique et opérationnelle. ENI approvisionne ainsi en gaz Altergaz à des conditions économiquement compétitives pour des volumes qui correspondent au développement commercial d’Altergaz. ENI et Altergaz ont ainsi conclu en 2007 un contrat d’approvisionnement sur dix ans, prévoyant des livraisons de volumes croissant de gaz, allant jusqu’à 13 TWh par an. Par ailleurs, un pacte d’actionnaire prévoit un contrôle conjoint d’Altergaz par ses fondateurs (Robert Delbos, Jean-Paul George, Julien Cohen) et par ENI.

Dès le 1er octobre 2012, eni détiendra la totalité du capital d'Altergaz, ainsi l'entreprise Atergaz laissera son nom à eni. Le soutien d’ENI est particulièrement important pour Altergaz pour plusieurs raisons. Premièrement, ENI est l’un des géants mondiaux de l’énergie, ce qui apporte une grande crédibilité à Altergaz dans ses objectifs de conquête du marché français de la fourniture de gaz. Deuxièmement, l’appui d’ENI permet à Altergaz de bénéficier d’une grande visibilité sur le coût de ses approvisionnements en gaz sur le long terme, et de proposer des offres compétitives face à GDF Suez, Poweo, ou Direct Energie. Enfin, l’appui sur ENI pourrait permettre dans transfert de savoir-faire et d’expertise pour Altergaz.

Au 1er octobre 2012, ENI détient la totalité du capital d'Altergaz, ainsi la marque Altergaz n'existe plus et devient la marque eni. Gazprom derrière ENI ? Le géant russe de l’énergie Gazprom, qui détient les plus grandes réserves mondiales de gaz naturel, entretient d’excellentes relations avec le gazier italien ENI, avec qui il est notamment associé dans le projet de gazoduc South Stream. Or, Gazprom s’intéresse de près au marché du gaz français. Des inquiétudes, injustifiées pour l’instant semble-t-il, ont été exprimées au sujet d’un rapprochement entre eni et Gazprom. Le système du fournisseur de gaz de dernier recours doit permettre aux clients dont le fournisseur de gaz fait défaut de continuer à bénéficier d’un service de fourniture de gaz ininterrompu.

2008 au capital de l’Entreprise Locale de Distribution Gaz de Bordeaux. 17% chacun de Gaz de Bordeaux. Trouver un fournisseur d'électricité à Bordeaux. Le Conseil d’Administration d’eni est l’organe de gouvernance de référence, capable de statuer sur toutes les questions intéressant la société eni. Comité Stratégique, chargé d’orienter les évolutions stratégiques d’eni en fonction de l’évolution de son environnement et de son marché. Le Comité Stratégie analyse les objectifs financiers d’eni et étudie les projets stratégiques de la société au niveau industriel, commercial et financier. ’électricité et le gaz relèvent de logiques différentes et que l’électricité est un marché où la concurrence est plus difficile à installer que le gaz.

En effet, le monopole d’EDF sur la production d’électricité nucléaire lui donne un avantage décisif sur ses concurrents. Pour eni, les conditions d’une concurrence effective sont en revanche réunies sur le marché de détail du gaz naturel. Le succès des offres de fourniture de gaz d’eni repose en partie sur la garantie de prix inférieurs aux tarifs réglementés du gaz, à chaque renouvellement tarifaire. ’eni à leur faire faire des économies dans la durée. Casino et Castorama, qui proposent dans leurs magasins les offres de fourniture de gaz d’eni. Direct Energie avait davantage misé sur le porte-à-porte. Le réseau Axenergie, qui regroupe des professionnels de l’entretien et du dépannage des installations de chauffage, est également distributeur des offres d’eni auprès de ses clients. Enfin, eni a également choisi d’intégrer ses offres au pack de raccordement Gazinox, en vente dans les grandes surfaces de bricolage.

Le changement d’opérateur lui permet toutefois d’économiser 10.000 euros par an, soit 10% de sa facture de gaz. Vraisemblablement, les variables traditionnelles telles que le prix du pétrole vont avoir un poids moins important dans la formule, qui inclura davantage le prix spot. En quoi la hausse des tarifs régulés de 4,5% au premier juillet touche-t-elle les industriels ? Les tarifs régulés concernent plutôt les particuliers et les PME, qui consomment en deçà de 8 GWh par an. Les plus gros consommateurs compris dans la fourchette des tarifs régulés sont ainsi les grosses fermes agricoles, les exploitants de serres, qui devront ajouter de leur poche 28.000 à 35.000 euros par an pour payer leur facture de gaz.

Les industriels sont quant à eux soumis au tarif de souscription, déterminé au cas par cas entre l’industriel et le fournisseur, puis visé par la CRE. Il est très difficile de chiffrer l’impact qu’aura la hausse des tarifs régulés sur ces contrats. Chaque industriel a sa propre formule, très compliquée, dont les clauses peuvent changer d’un mois à l’autre. Ces grilles tarifaires sont confidentielles, nous avons peu accès à cette information. Néanmoins, la chute des prix spot pousse aujourd’hui les industriels à abandonner les contrats de long terme auprès de GDF Suez, pour au contraire se fournir directement sur le marché au comptant.

Certes, la réversibilité, soit le fait de pouvoir revenir aux tarifs régulés une fois qu’on les a quittés, n’est pas ouverte aux industriels : ces derniers peuvent avoir un moment d’hésitation. Mais sur des sommes importantes, il est évident qu’une majorité passera sur des contrats de marché au comptant. Les prix y ont chuté de moitié. Cette situation va-t-elle durer ? Les prix spot vont rester bas encore plusieurs années. On parle de « bulle gazière »du fait d’une baisse de la demande et d’une surproduction de gaz. Mais l’arrivée du gaz non conventionnel aux Etats-Unis, devenus désormais exportateurs de gaz, ainsi que la construction de gazoducs en Europe laissent présager d’une profonde modification de la géographie et de la géopolitique du gaz.

L’AIE parle d’une crise de surproduction qui devrait durer jusqu’en 2015. Cela conduira les industriels à revoir leur façon de s’approvisionner et de consommer. Que pensez-vous de l’initiative de Powéo, qui a négocié avec Statoil un contrat « nouvelle génération » basé sur le prix du gaz sur le marché spot, et celui de la tonne de CO2 ? C’est une bonne opération commerciale pour les consommateurs. C’est peut-être, pour ce nouvel entrant, la clé qui lui permettra de capter des clients fiables, alors que ses clients en électricité sont mauvais payeurs. Même si Powéo est le premier à lancer cette initiative, il est certain que les nouveaux entrants vont faire de même, et que les opérateurs historiques suivront.

L’audit de la CRE va montrer les incohérences d’une formule héritée de la deuxième guerre mondiale, alors que l’ouverture du marché est plus récente. Il va falloir faire en sorte que ces deux histoires se rencontrent. Cela a été fait de manière plus anticipée sur le marché de l’électricité, sous le feu de l’actualité avec la loi Nome. Néanmoins, le politique a-t-il une prise sur les tarifs du gaz ? En ce sens, les déclarations de Christine Lagarde appelant à geler la hausse des tarifs peuvent-elles influencer la CRE? Ces déclarations n’ont normalement pas de prise sur la CRE. Mais cette dernière ne fera pas la sourde oreille.

La consommation de gaz a diminué de 6% au niveau européen, et de 4% au niveau mondial en 2009. Cela induit des interrogations. La durée des contrats de long terme est par exemple remise en cause : de 30-40 ans, on parle actuellement de 4 ans ! Le gaz sera l’un des gros sujets des mois voire des années à venir. Lorsque l'on voit les prises de positions de l’Algérie, craintive face aux augmentations de production de GNL du Qatar, on prend la mesure de la modification actuelle de la carte gazière. En France, des études sur les possibilités de produire du gaz non conventionnel sont menées : il y a là un vrai potentiel.

Je ne sais plus quoi faire avec Eni Altergaz, j'ai appelé 10 fois leur plate-forme qui à mon avis n'est pas en France. Je me retrouve avec un découvert énorme et des frais d'intervention compte par leur incompétence et impossible de parler à un responsable. L'année dernière je déménage en mars et pour mon nouveau logement je fais suivre mon contrat Eni. Ayant déjà connut la surprise de l'énorme facture suite à leur estimation douteuse (35e/ mois d'estimation et 800e de rappel) je demande un échéancier à 100e par mois, que je n'ai jamais reçu! De mars à septembre j'appel tous les mois pour le réclamer en expliquant que je ne pourrais pas payer un facture en une fois.

On me ressort toujours la même chose, soi disant mon dossier à été perdu suite à une panne informatique, ce n'est pas de chance et ils s'excusent. Puis fin novembre je reçois un échéancier avec une facture, 300e soit 100e en déc, janv, fév. Je paie et me rassure en pensant que tout est rentré dans l'ordre. Sauf qu'en février je reçois une nouvelle facture de 512.46 euros à payer dans la semaine plus mon nouvel échéancier (enfin) de 100 euros par mois qui débute. Je les appels râle un peu et négocie un arrangement. Je dois donc payer 162.46 euros tout de suite et 50 euros par mois sur 7 mois en plus des 100 euros. Mais pour ce paiement là je dois les appeler tous les mois. Je leur demande donc un RIB (que je n'ai jamais reçu). Résultat, les 162.46 euros ont bien été retirés mais les 512.46 aussi! Je les appels râle demande un responsable et comme seul réponse:"Eni vous présente toutes ses excuses monsieur, avez vous une autre question?" Des machines! Je ne sais plus quoi faire, j'en ai vraiment marre de tout ça! 50e/mois pour 85m2 et que j'imposai au moins 100 euros. Que faire peut on porter plainte en masse pour technique douteuse ou autre? Je n'y connais rien!

Olymp Capital Gestion (OCG), une société de gestion de fonds nouvellement créée, prépare le lancement d’un nouveau fonds d’investissement, le premier du genre en Tunisie, puisque spécialisée dans le rachat et la restructuration d’entreprises en difficulté. OCG entend cibler les petites et moyennes entreprises tunisiennes, réalisant des chiffres d’affaires allant de 1 à 20 millions d’euros, et ce quels que soient leurs domaines d’activité. Ce nouveau fonds est en cours de création en collaboration avec Alternative Capital Partners (ACP), dirigée par Mme Selma Bellagha. Doté, en principe, d’une première cagnotte de 20 millions de dinars, il permettra de restructurer une dizaine de sociétés dans lesquelles OCG sera «au minimum majoritaire, pour être en mesure d’appliquer nos idées et de gérer à notre guise».

Ce véritable commando de choc s’est constitué après le 14 janvier 2011, mais ses membres se connaissent depuis longtemps, en particulier les deux initiateurs du projet, à savoir Khalil Sellami et Taoufik Tahar. Les deux hommes se connaissent depuis près de six ans et s’apprécient mutuellement. Mais jusqu’à récemment, ils n’avaient jamais pensé qu’ils pourraient un jour travailler ensemble. Alors que Taoufik Tahar, un consultant qui a créé et géré de nombreuses entreprises, vit en France, Khalil Sellami travaille en Tunisie où il est rentré en 1989 après des études au Canada. Mais après la révolution, Taoufik Tahar et Khalil Sellami ont «vu autrement les choses.

Avant on avait peur de sauter le pas et d’envisager le lancement d’un projet». Au lendemain du 14 janvier 2011, les deux hommes ont repris contact. «Nous avons discuté et progressivement une idée a commencé à émerger», indique Khalil Sellami, président-directeur général d’OCG. Pour avoir «appris beaucoup sur la gestion et la restructuration d’entreprises», Khalil Sellami «voulait faire profiter de ce savoir-faire qui fait défaut à beaucoup d’entreprises» dont les fondateurs «sont arrivés aujourd’hui à l’âge de la retraite. Or la question de la succession en Tunisie n’a pas été bien traitée. On ne sait pas comment transmettre les pouvoirs, comment opérer les cessions et bénéficier des incitations financières, etc.». De son côté, Taoufik Tahar «a de l’expérience dans la gestion de fonds et en a monté deux ou trois en France», observe son partenaire. Taoufik Tahar - http://wiki.howl.fm/User:ConnorHislop048 et Khalil Sellami ont ensuite parlé de leur idée à des «compétences croisées au cours de nos carrières» et qui ont fini par se joindre au tandem. «Nous avons tous presque le même âge, avons travaillé pour la plupart en Tunisie et en connaissons les mécanismes, le marché et le système tunisiens.

Anciennement Altergaz, Eni est une entreprise importante dans le secteur de l’énergie (gaz et électricité). Elle exerce ses activités à travers 71 pays et compte près de 32 000 salariés de part le monde. Eni assure la fourniture en gaz et en électricité pour près de 9 millions de clients dans toute l’Europe, particuliers et professionnels compris. Depuis 2003, Eni propose ses offres à l’ensemble des consommateurs du marché français, pour l’approvisionnement en gaz naturel et en électricité. Elle s’adresse donc en toute logique aux particuliers, aux PME et aux grandes entreprises. L’entreprise transalpine s’est récemment lancé dans domaine de l’électricité. Désormais, les consommateurs peuvent profiter des offres d’électricité du fournisseur d’énergie.

Même si Eni n’est pas logé à la même enseigne que les fournisseurs historiques comme Engie ou EDF, le groupe ambitionne de devenir la référence en matière de gaz et d'électricité dans l’hexagone. Le service client est à votre écoute pour toutes demandes relatives à votre contrat. Pour contacter le service client Eni, plusieurs canaux s’offrent à vous : par téléphone, internet ou par courrier. Le 118500 est qualifié pour vous trouver le bon contact chez ENI ou les horaires du service client afin de vous aider à mieux vous organiser pendant vos démarches. Il existe plusieurs numéros de téléphone en fonction de la nature de votre besoin.

Trouver le bon numéro peut être un casse-tête pour quiconque souhaite entrer en contact par téléphone avec Eni. Le 118500 est la solution la plus simple pour trouver le numéro de Eni adapté à votre demande. Si vous souhaitez opter pour le rappel immédiat et gratuit, un conseiller vous recontactera sans faute. Sachez aussi que le service facturation de Eni ainsi que le service client résiliation ENI sont aussi joignables à ce même numéro. Si vous êtes déjà client d’Eni, assurez-vous avant de composer un numéro service client Eni d’avoir à disposition votre référence client. Il est indispensable pour composer le numéro Eni et joindre le service client.

Conseil 118500 : : Notez qu’il n’existe pas de numéro de téléphone Eni gaz pour les situations d’urgence. Vous allez devoir joindre l’entreprise en charge de la gestion du réseau de distribution. En effet, c’est à elle qu’incombe cette tâche, elle est donc responsable en cas de fuite gaz ou de coupure de courant. Le fournisseur d’énergie dispose d’un espace client en ligne. Sur Eni service client mon compte, vous avez la possibilité de contacter Eni, consulter votre contrat ou vos factures. Accéder au site internet du fournisseur service client fr Eni com, pour se rendre dans Espace Client, cliquer sur le bouton situé en haut à gauche de la page.

Un email de validation sera envoyé par Eni, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le lien d'accès, pour l'ouverture de votre compte en ligne. L’objectif de cette plateforme est de pouvoir vous guider dans toutes vos actions de sorte à pouvoir gérer à distance votre contrat Eni. Modifier vos données personnelles. Consulter l’ensemble de vos factures. Modifier vos informations bancaires. Noter l’index du compteur. Payer votre facture Eni en ligne vous permet un gain du temps non-négligeable. Sachez enfin que votre fournisseur agréé bénéficie d'une bonne visibilité sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi contacter le service client Eni mail par voie électronique.

Pour ce faire, il vous faut vous rendre à la rubrique "Contact" du site web d’Eni, pour pouvoir envoyer un mail grâce au formulaire prévu à cet effet, utilisez l’adresse mail Eni service client. À part l’option du mail, vous avez la possibilité d’obtenir des renseignements grâce à la foire aux questions disponible sur le site du service client Eni gaz. Vous pouvez poser toutes sortes de questions. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil, votre question a peut-être déjà été posée. Pour joindre Eni service client rétractation, vous pouvez le faire via internet. Vous trouverez sur son site web un bordereau de rétractation. Un délai de 14 jours vous est imparti une fois la signature du contrat actée pour faire parvenir le bordereau. Écrire à Eni est une procédure qui prend plus de temps. Éviter de souscrire à un contrat par courrier. Toutefois, pour ce qui est des actions dont vous voulez garder une trace écrite comme un chèque ou une facture, l’envoi courrier avec accusé de réception est à recommander. Mentionnez vos coordonnées avec votre référence Eni sur la lettre.

ENI se lance dans l’électricité ! En effet, comme certains fournisseurs autrefois spécialisés dans une seule catégorie d’énergie qui ont choisi d’élargir leur offre, ENI a décidé de ne plus se cantonner à la seule vente de gaz pour proposer des contrats d’électricité. Connaissez vous les offres et tarifs d’ENI ? Cela permet d’accroître le nombre d’abonnés qui apprécient de ne recevoir qu’une seule facture mensuelle d’énergie. C’est le cas d’Engie, Direct Energie, Total Spring (ex-Lampiris) et EDF qui proposent déjà des offres duales sur le marché français. Et désormais… d’Eni ! L’italien s’est donc lancé début 2017 à la conquête du marché de l’électricité dans toute la France proposant des contrats d’électricité de qualité pour votre logement.

De l’électricité signée Eni ? EDF et les autres en proposant lui aussi des offres d’électricité. Des offres d’électricité signées Eni sont déjà disponibles à la souscription en Italie et en Belgique. Eni propose-t-il des offres d’électricité en France ? Il est tout à fait possible de voir Eni proposer dans le futur une offre en électricité sur le marché français. Seulement au vu de la politique appliquée par le groupe, cela ne sera possible qu’une fois que le prix de gros concernant le MWh sera plus abordable. Le fournisseur italien Eni entrera sur le marché de l’électricité en France lorsque le prix de gros du MWh baissera.

C’était la condition sine qua none à l’implantation d’Eni dans le marché français de la fourniture d’électricité. En juillet 2013, Daniel Fava, le PDG d’eni France, expliquait lors d’une interview que le prix élevé de l’ARENH (42€/MWh) risquait fortement de décourager les nouveaux entrants sur le marché. Pourtant, cela n’a pas suffit à faire renoncer Eni. Dans le courant de l’année 2014, on a enregistré une baisse des prix de l’électricité sur les marchés gros, qui a permis le lancement du projet. Vous souhaitez bénéficier des offres électricité et gaz Eni ? Les offres commercialisées par Eni pour l’électricité ne sont pas encore diffusées, il est donc difficile de donner les tarifs Eni correspondants ainsi que notre avis sur Eni. Elles seront disponibles à la souscription en option duale (électricité/gaz) et simple (électricité OU gaz).

Avant de vopus abonner à un contrat d’électricité ou de gaz, il vous faut procéder au raccordement de votre logement auprès du distributeur du réseau. L’offre Eni Start est une offre à prix fixe 100% en ligne. Le coût de l’énergie est fixé pendant 1 an au minimum, la gestion du contrat, des options et des factures se fait uniquement via l’espace client dédié My Eni. Cette offre 100% renouvelable (solaire, éolien, hydraulique) n’a pas de durée déterminée de contrat. Elle est entièrement garantie par des certificats verts. Go Flex est une offre à prix indexé, basés sur les variations des tarifs de l’énergie.

Eni propose 40% de réduction sur le coût de l’énergie (redevance fixe et prix par kWh) sur l’électricité (qui monte à 50% avec le gaz naturel) si le consommateur opte pour la facturation par mail et la paiement par domiciliation. Avec cette offre, le coût de l’énergie est fixe pendant 3 ans au moins. Ce type de plan tarifaire permet au consommateur de planifier son budget énergétique et de prévenir la hausse des prix du marché. Au-delà des trois ans, le consommateur peut résilier son contrat d’électricité ou le reconduire tacitement. Eni Plus commercialise une électricité 100% issue de sources renouvelables : solaire, éolien, hydraulique. Cette offre possède une autre spécificité : les consommateurs possédant un compteur double (similaire à l’option « heures creuses / heures pleines » d’EDF) payent 25% de leur électricité au tarif de nuit, moins onéreux.

Pour les compteurs simple (Base), 1/6ème de la consommation de ce compteur est facturé au tarif de nuit. Pourquoi Eni a décidé de commercialiser des offres d’électricité en France ? Deux raisons ont poussé Eni à se mettre à la vente d’offres d’électricité en France : d’une part son succès sur le marché français du gaz (500 000 clients à l’heure actuelle, 600 000 estimés à la fin de l’année). D’autre part, la baisse massive des prix de l’électricité sur le marché de gros. Cette opportunité permet aux fournisseurs alternatifs de retirer des parts de gâteaux (au sens figuré) à EDF. Qu’est-ce que les marchés de gros ? Ce marché signifie l’endroit où l’électricité est négociée avant qu’elle ne soit livrée sur le réseau pour les clients. Les acteurs de ce marché sont les fournisseurs et les producteurs d’électricité, mais aussi les négociants et les opérateurs. Eni propose-t-il des offres exclusivement pour l’électricité ? Eni propose des offres duales mais aussi des offres uniquement pour l’électricité. Le fournisseur mise beaucoup sur les offres duales dans un premier temps pour se faire une place sur le marché de la fourniture d’électricité. Quel est le numéro du service client d’Eni en France ? Vous désirez en savoir plus sur les offres d’électricité commercialisées par Eni ? Le fournisseur mets à la disposition des consommateurs deux numéros dédiés pour les particuliers et professionnels.